Restaurer un meuble à l’aide d’une disqueuse

Après avoir vu les outils nécessaires à la conception et à la fabrication d’un meuble, je vous propose de découvrir l’intérêt de la disqueuse dans le cadre de la restauration des meubles. On a tous chez nous, des meubles qui commencent à se faire un peu vieillot et qu’on a envie de remplacer par quelque chose de plus moderne, de plus authentique, de plus personnalisé. Or, bien évidemment, l’achat d’un meuble, ça a un coût et parfois, ce n’est pas négligeable.

Or, d’un point de vue économique, mais aussi écologique, il peut être intéressant de se pencher sur la question de la rénovation d’un meuble existant, plutôt que d’en acheter un neuf. D’ailleurs, vous pouvez même penser à restaurer un meuble acheté d’occasion sur Leboncoin ou dans une salle des ventes de meubles d’occasion, etc.

Quel type de meuble ?

On va distinguer deux types de meubles qu’il est possible de restaurer et auxquels il est possible d’apporter une réelle touche d’authenticité et de personnalisation. Il y a les meubles en bois massif, que vous pourrez traiter sans difficulté et également les meubles métalliques.

En revanche, les meubles récents composés d’aggloméré de particules de bois sont à proscrire. La plupart du temps, ces meubles sont conçus de la même façon, à savoir, un ensemble d’aggloméré de bois avec une fine couche de peinture appliquée de façon spécifique. Si la peinture est décapée, c’est irremplaçable.

Pour revenir aux deux types de meubles qu’il est possible de traiter, le bois massif a l’intérêt qu’on peut le traiter, le retraiter tout au long de sa vie, il gardera sa solidité et son impression de qualité. Pour les meubles métalliques, l’intérêt est de pouvoir les traiter pour anticiper les problèmes de corrosion tout en apportant une touche de modernité.

Comment procéder ?

Pour un meuble en bois

Avant d’attaquer le travail, il convient de dépoussiérer le meuble à traiter, d’enlever toutes les parties que vous pouvez enlever et d’enlever aussi les éléments en métal ou en d’autres matières comme le plastique.

En dehors de la sécurité que ceci apporte, le fait d’avoir des éléments dissociés vous permettra de traiter d’une meilleure façon les différentes pièces du meuble, ce qui aura un impact très clair au niveau du rendu final.

Par exemple, s’il y a des charnières, il faut les enlever. Ne vous contentez pas de traiter la zone autour, ce n’est pas une bonne idée.

Après avoir enlevé le tout, vérifiez s’il n’y a pas de zone à réparer avec une pâte à bois par exemple. Prenez ensuite un papier de verre fin pour traiter les zones difficiles d’accès.

La disqueuse associée à un disque à meuler vous aidera ensuite à décaper la partie usée pour faire ressortir un meuble à l’état brut. Pensez à traiter toutes les zones, d’où l’intérêt d’avoir dissocié en amont le maximum d’éléments.

Une fois cette étape réalisée, il conviendra de dépoussiérer l’ensemble puis d’appliquer un fond et une vitrification mat ou satinée selon le rendu que vous souhaitez avoir. Il y a l’embarras du choix chez toutes les grandes surfaces de bricolage.

Pour un meuble métallique

Pour un meuble en métal, le principe sera à peu près le même que pour un meuble en bois. Il conviendra tout de même de prévoir des petits ajustements.

Le métal est par définition un matériau sujet à la rouille. Lors de la restauration, vous devrez bien nettoyer le tout, décaper à l’aide d’un disque à décaper en portant un masque et des lunettes pour éviter d’aspirer des particules de fer.

Certains endroits laisseront apparaître des zones déjà attaquées par la corrosion. Il conviendra alors de combler par de la pâte à fer ou du mastic synthétique. Une fois sec, il faut poncer, soit à l’aide de la disqueuse, soit via du papier de verre. Dans tous les cas de figure, pensez à bien égaliser l’ensemble pour que la zone ne ressorte pas une fois le travail terminé.

L’étape suivante sera d’appliquer un traitement anti-rouille qui n’empêchera pas la rouille mais qui la ralentira. Une fois cette première couche appliquée, il conviendra de mettre en peinture l’ensemble soit au pistolet, soit au pinceau.

Vous voilà avec un ancien meuble, tout beau, tout neuf et sans avoir dépensé une fortune !

Pour aller plus loin, je vous recommande de consulter les sites suivants qui m’ont été utiles pour la réalisation de cet article :

  • Disqueuse.net : vous pouvez y découvrir la méthode pour choisir votre disqueuse, les types de disqueuses qu’il y a dans les commerces et vous comprendrez quel disque prendre pour le bois, lequel pour un meuble en métal, etc.
  • Wikiversité : cette page est très intéressante dans la compréhension de la corrosion, son origine, les éléments qui encouragent la rouille et ceux qui au contraire, la ralentissent.
  • Trucs de grand mère : la recette maison pour la fabrication d’une pâte à bois, sans avoir à acheter une pâte hors de prix en magasin.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.