La huche à pain, un objet traditionnel du patrimoine français

huche à pain

Autrefois incontournable dans les cuisines françaises, la huche à pain est un accessoire qui s’utilise depuis des siècles en France. Elle est de nos jours peu courante, mais n’en demeure pas moins un objet utile et multifonction. Gros plan sur la huche à pain, un objet traditionnel aux nombreux usages.

La huche à pain et ses usages

La huche à pain, encore appelée panière ou boîte à pain, est un meuble de cuisine généralement haut et étroit. Elle mesure environ 40 cm de côté et 80 cm de haut et est fermée sur le dessus par un abattant parfois incliné vers l’avant. Il s’agit le plus souvent d’un coffre très sobre et dépourvu de décorations. Passage en revue des différents usages de l’accessoire.

Conserver le pain

Le fait d’utiliser une huche à pain a avant tout des visées hygiéniques. En effet, le meuble s’utilisait à l’origine pour conserver du pain dans les meilleures conditions thermiques, à l’abri de la poussière, des fourmis et des mouches. Protégé de l’air, du froid, de l’humidité et des bactéries, le pain garde ses qualités gustatives et maintient son croustillant.

À travers le temps, la huche à pain a gardé cet usage principal. En dehors du pain, elle s’utilise également pour conserver les viennoiseries et autres produits boulangers.

Décorer la cuisine

La huche à pain ne fait pas l’objet d’un travail artistique particulier. Elle n’est donc pas particulièrement décorée ou garnie de finitions esthétiques. Néanmoins, le savoir-faire des huchiers, fabricants de huches à pain, conjugué aux matériaux et au style de fabrication en fait un meuble qui ne manque pas de charme.

Il n’est donc pas rare de trouver des huches à pain particulièrement esthétiques. Dans la cuisine ou dans la salle à manger posées sur une table à manger, elles apportent du charme et constituent un excellent accessoire de décorationpour les intérieurs.

La huche à pain, un accessoire français du Moyen-Âge

La huche à pain est un accessoire utilisé dans les maisons françaises depuis le Moyen-Âge. À cette époque, il n’y avait généralement qu’un seul four, appelé banal, pour tout un village. Or, sous le système féodal français, chaque foyer devait payer et faire cuire son pain une fois par semaine dans le four du village.

Dans ces conditions, il était essentiel d’utiliser un coffre pour conserver son pain pendant une semaine avant la prochaine fournée. Cependant, les foyers ne conservaient pas que du pain dans leur huche, mais également toutes sortes d’aliments et de nourritures.

Pour la conservation du pain, diverses techniques étaient utilisées. On pouvait ainsi :

  • placer le pain directement à l’intérieur de la huche ;
  • envelopper le pain dans un torchon sec et le placer dans le coffre ;
  • placer une pomme coupée en deux, de la pomme de terre ou une branche de céleri dans la huche avant d’y déposer le pain.

Dans ces conditions, le pain se dessèche moins vite et garde sa fraîcheur pendant de longs jours.

La huche à pain dans les cuisines françaises d’aujourd’hui

Il est de plus en plus rare de trouver une huche à pain dans les maisons françaises de notre époque. En effet, le meuble est perçu par beaucoup de personnes comme un accessoire ancien, dépassé, peu esthétique et encombrant.

De plus, son usage n’est plus considéré comme important, compte tenu des nouveaux moyens de protection et de conservation de pain, tels que les paniers, les corbeilles, etc. Par ailleurs, chaque famille peut aujourd’hui avoir son four et cuire son pain à souhait. Il devient alors presque inutile de conserver du pain pendant plusieurs jours.

Pour autant, la huche à pain n’a pas totalement disparu et continue d’être utilisée dans certains foyers. Ces derniers sont pour la plupart des conservateurs et des nostalgiques qui souhaitent donner un charme rustique à leur salle à manger ou à leur cuisine. Néanmoins, l’usage de la huche à pain à des fins de conservation a encore cours dans certaines demeures et dans certaines boulangeries notamment.

Les modèles récents de huche à pain

Des modèles traditionnels autrefois utilisés durant l’époque médiévale, on est aujourd’hui passé à des répliques beaucoup plus modernes de la huche à pain. Tour d’horizon des modèles les plus récents.

La huche à pain horizontale

Les modèles verticaux sont nés d’une volonté de passer à une huche à pain moins imposante que celles d’autrefois. Ces modèles récents prennent la forme de panières pratiques que l’on peut poser sur la table à manger ou sur un meuble de cuisine, ou qui peuvent être accrochées au mur.

Les huches à pain verticales sont conçues en acier inoxydable, en bois, en bambou, en aluminium, etc. Par ailleurs, certains modèles sont équipés de tiroirs destinés à récupérer les miettes de pain et à ranger le couteau à pain.

La huche à pain verticale

La huche à pain horizontale originellement utilisée s’est beaucoup modernisée et est de nos jours particulièrement moins décorée que les modèles verticaux. On la trouve le plus souvent dans les boulangeries où elle sert à ranger et à conserver les longues baguettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.