Comment choisir son type d’extension de maison ?

Agrandir sa maison permet d’éviter le déménagement qui pourrait être une source d’insécurité pour vous et vos proches. Cette entreprise peut se réaliser de différentes manières suivant l’espace à aménager, les besoins, l’implantation actuelle ou encore le budget. Si vous avez un autre objectif,  d’autres critères comme le Plan Local d’Urbanisme sont à prendre en compte.

Prendre en compte votre implantation

Il s’agit ici de bien étudier où vont se dérouler les travaux d’extension. Si votre implantation actuelle est déjà assez étroite vous ne pouvez que recourir à la création d’un étage. Si vous envisagez de créer plusieurs étages, il faut que votre emplacement permette la circulation de gros engins. Vous devez alors vous armer de patience, car les travaux durent plus longues que les extensions en latéral.

Lors de votre premier rendez-vous avec votre architecte et maître d’œuvre, n’omettez pas de vous renseigner sur le Plan Local d’Urbanisme. Il saura comment vous orienter sur le choix à faire ou les idées à écarter pour réaliser des travaux conformes à ce plan.

Disposer d’un grand espace habitable

choisir son type d'extension de maison

Si votre maison est implantée sur un terrain assez spacieux, vous pouvez envisager des travaux d’extension de maison à toit plat, cet article vous explique les avantages de cette extension.. Transformer l’un de vos garages ou votre cave en une pièce à vivre fait partie de ces quelques possibilités qui s’offrent à vous. Discutez-en avec l’architecte que vous avez choisi.

Il s’agit d’un aménagement pratique, car vous bénéficiez déjà d’une facilité d’accès. Si la surface d’emprise au sol créée est inférieure à 20m2 et que vous vous trouvez dans une zone urbaine non soumise à un PLU, une simple déclaration préalable suffira. Si votre commune est soumise à un PLU, un permis de construire est obligatoire pour une extension créant une surface d’emprise au sol supérieure à 20m2.

Prendre en compte les prix d’extension

Les prix d’extension de maison varient en fonction des prestataires et des matériaux choisis pour la réalisation des travaux. Ces derniers peuvent être imposés par le Plan Local d’Urbanisme de la région où vous habitez. L’aménagement vertical ou la création d’étages coûte en moyenne entre 1500 euros et 3500 euros le mètre carré.

Toutefois, le coût d’un mètre carré de la création d’une véranda se situe entre 800 euros et 2000 euros. Si vous rêvez d’une extension en bois, vous devez prévoir environ 1500 euros pour le mètre carré. Les frais en relation directe avec les travaux sont également à inclure dans votre devis.

Réaliser votre extension selon la réglementation locale

choisir son type d'extension de maison

Le Plan Locale d’Urbanisme peut influencer votre décision d’entreprendre ou de ne pas entreprendre ladite extension de maison. Ce plan peut changer d’une région à une autre. Il est des régions où les toits en forte pente sont recommandés. Un projet d’extension de maison en toit plat n’y recevra pas alors l’approbation de la préfecture.

Dans d’autres secteurs ou régions, la qualité architecturale dans son ensemble est protégée. Vous devez donc demander l’aval de l’architecte officiel du lieu pour réaliser votre projet. Vous pouvez d’ailleurs l’engager pour faire office de maître d’œuvre de vos travaux.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.