Cloison en bois flotté : une vraie bonne idée ?

Une belle cloison en bois flotté

Le bois flotté est très utilisé pour l’aménagement intérieur. Original, naturel et décoratif, ce type de bois présente de nombreux avantages. Très à la mode, on retrouve le bois flotté dans beaucoup de réalisations comme des lampes en bois de récup, des cloisons de séparation, etc. Découvrez dans les lignes à suivre comment réaliser une cloison avec du bois flotté.

Zoom sur le bois flotté

La présentation du bois flotté

On le voit un peu partout, les bricoleurs en raffolent et l’utilisent comme matériau principal de travail. Il convient de s’intéresser davantage à ce matériau.

Le bois flotté : qu’est-ce que c’est ?

Le bois flotté est un bois qui est resté longtemps dans la mer. L’eau salée sable le bois et dissout les pigments ainsi que les couleurs de ce dernier. C’est ce qui lui donne un aspect blanchi et dépourvu d’écorces. Il provient généralement de branches apportées par la marée, des morceaux de bois provenant d’inondations ou de tempêtes. Le bois flotté est très léger après avoir séché au soleil. Au fil du temps, il devient un matériau très prisé pour la fabrication des objets décoratifs et cloisons. Les réalisations à partir de ce matériau sont appréciées pour leur authenticité.

Comment faire du bois flotté ?

Si vous ne vivez pas près de la mer, vous aurez de difficultés à ramasser du bois flotté. Cependant, il est possible d’en créer à partir des branches fraîches. Voici les différentes étapes pour faire du bois flotté. Les éléments suivants sont utiles pour la fabrication du bois flotté :

  • le bicarbonate de sodium,
  • les branches fraîches,
  • les gants et
  • des lunettes de sécurité.

Dans un bocal adapté aux branches, mélangez le bicarbonate de sodium et l’eau chaude. Plongez les branches de bois dans le mélange. Pour qu’ils restent immergés, prenez des pierres plates et lourdes, à poser sur les branches. Laissez reposer la préparation pendant 24 heures. Dès que le temps est écoulé, frottez l’écorce du bois avec une brosse métallique. Rincez les branches de bois à l’eau et étalez-les au soleil pendant quelques jours. Lorsque le bois est sec, c’est le moment de vous occuper des finitions. À l’aide d’un marteau, aplatissez les extrémités et poncez les parties de bois pour qu’elles soient arrondies et polies.

Les avantages de la cloison en bois flotté

La cloison en bois flotté constitue un véritable élément de décoration naturel et recyclable. Il peut servir pour aménager votre espace intérieur en cachant un mur disgracieux. La cloison en bois flotté est à un prix abordable, encore plus si vous le réalisez vous-même. Le bois est très esthétique. En effet, vous avez possibilité de le peindre ou le vernir afin de l’adapter à toutes les décorations intérieures. Ensuite, les cloisons en bois sont adéquates si vous souhaitez isoler un mur en pierre. Enfin, vous pouvez réaliser votre propre cloison en bois, ce qui est économique !

Le montage de la cloison en bois flotté : étape par étape

Une terrasse aménagée avec des cloisons en bois flotté

Si vous êtes un bon bricoleur, il vous sera plus aisé de réaliser votre cloison. Voici les étapes à suivre pour monter une cloison.

1. Prendre les mesures

Pour commencer, il est nécessaire de préparer l’emplacement de votre cloison. Cela impose la prise rigoureuse des mesures de la cloison que vous souhaitez réaliser. Pour prendre la mesure, vous devez commencer par la première étape qui est de choisir l’emplacement de la cloison. Pour cela, servez-vous des plans à l’échelle de la pièce pour déterminer quel est l’emplacement idéal pour poser la cloison en bois. Après cela, visualisez la cloison directement dans la pièce. Vous pouvez utiliser une règle de maçon et un crayon pour marquer l’emplacement. Tracez les emplacements de la cloison au sol, le long des murs et au plafond. Ensuite, prenez les mesures. Cela vous permettra de déterminer la quantité de matériau nécessaire. La dernière étape consiste à faire un plan complet de la cloison et intégrer une ouverture pour une éventuelle porte.

 2. Acheter et préparer les matériaux

Les plans tracés vous permettront d’acheter la quantité nécessaire de lambourdes et de lambris. Cela vous permet de construire le mur en bois et poser les panneaux de cloison. Vous pouvez aussi prévoir l’achat d’une porte intérieure si votre cloison en a besoin. Après l’achat des matériaux, il est important de bien les préparer. Pour ce faire, vous devez procéder comme suit :

  • sectionnez les lambourdes aux bonnes mesures pour les points d’ancrage au sol et au plafond ;
  • coupez les lambourdes aux bonnes mesures pour les montants ;
  • s’il s’avère nécessaire, coupez les lambris aux bonnes mesures.

3. Construire l’ossature en bois

Pour la réalisation d’une cloison en bois, il est important de concevoir une ossature solide. Commencez donc par réaliser un cadre de lambourdes qui va servir de support à la cloison. Fixez les lambourdes au plancher, le long des murs et au plafond. Vérifiez bien le niveau des lambourdes et leur verticalité avant de les visser. Une fois cela fait, mettez les lambourdes en position verticale pour constituer l’ossature. Placez les lambourdes tous les 40 à 50 cm et vissez-les directement dans le cadre de l’ossature.

4. Poser la cloison en bois flotté

La structure qui va soutenir la cloison est déjà fixée. Vient l’étape de la pose de la cloison. Si vous avez pour souhait de l’isoler, mettez des panneaux d’isolants en laine directement dans l’ossature et glissez les panneaux entre les lambourdes. Si la pièce retient l’humidité, il est recommandé d’agrafer un pare-vapeur entre l’isolant et la cloison pour éviter que l’humidité détruise votre isolant. Enfin, il vous suffit de fixer avec des clous, le lambris directement sur la structure du haut vers le bas.

Envie de savoir plus sur la cloison en bois flotté, cliquez ici.

Les options de réalisation de la cloison en bois

Les travaux de bricolage

Créer une cloison avec du bois flotté n’est pas une mince affaire. Il nécessite un savoir-faire, de la patience. Avec quelques astuces, vous pouvez le réaliser vous-même ou recourir à un professionnel.

Réaliser la cloison soi-même

Vous gagnez beaucoup à le faire vous-même. Mais, il est indéniable que vous devez posséder un don de bricolage et vous armer de patience. Cloisonner son espace soi-même permet de garder intacte votre intimité. Vous pourrez donc organiser votre espace comme vous le voulez. De plus, vous ferez des économies non négligeables en effectuant cette tâche. Toutefois, faire cette activité exigera une disponibilité presque totale et une certaine expertise.

Faire appel à un professionnel

Cette deuxième option est plus plaisante si vous n’aimez pas les travaux manuels. Étant donné que vous devez le laisser explorer l’intimité de votre maison, il importe de bien se renseigner à son sujet. Même si la prestation peut être onéreuse, c’est le prix à payer pour une cloison en bois flotté de qualité. Vos désirs seront donc exécutés dans la mesure de vos moyens.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.